Lycée > Bac général et technologique > Terminale > L'histoire et les mémoires du génocide des Juifs et des Tsiganes

L'histoire et les mémoires du génocide des Juifs et des Tsiganes

Lycée
Terminale

L'histoire et les mémoires du génocide des Juifs et des Tsiganes

Géopolitique

Définition

SHOAH / GENOCIDE...
SHOAH = "catastrophe" en hébreu, désigne le génocide juif ? holocauste (en Grèce = sacrifice ou la victime est entièrement brulée), équivalent de shoah (pas de précision sur la pop. visée) utilisé surtout en Amérique à partir des années 1970. GENOCIDE = actes dépassant crimes de g. vissant la mort ou la persécution de population civile. SAMUDARIPEN ("meurtre de masse" en romani)= PORAJAMOS ("dévorer" en romani) = persécution et le génocide commis envers les Tsiganes pdt la 2GM. SOLUTION FINALE = expression nazie désignant la politique d'extermination des juifs d'Europe. IMPRESCRIPTBILITE = en droit, cela suppose que la poursuite d'un crime n'a aucune condition de temps ou de lieu.
LIEU DE MEMOIRE / DEVOIR DE MEMOIRE
LIEU DE MEMOIRE = concept de l'historien Pierre Nova à l'occasion de la publication de l'ouvrage collectif "Les lieux de mémoire (1984-1992), désignant notamment les espaces, monuments, symboles, institutions qui contribuent à la production d'une mémoire collective. DEVOIR DE MEMOIRE = processus de commémoration des victimes d'un évènement dont la connaissance et la transmission sont jugées nécessaires.

MEMOIRE DES GENOCIDES QUASI-SILENCIEUSE A L'APRES GUERRE :

-amnistie collective : France seulement résistante (1947, Henri Rousso : le mythe résistancialiste de France) alors que France a aidé aux rafles: juif pas écouté (Si c'est un homme-Primo Levi (1947 puis republié en 1958) --> volonté d'oublie (traumatismes), le mythe du grand silence : valeur qu'aux soldats qui reviennent (déportés tous dans le même sac).

-Procès Nuremberg (Oct. 1945- Nov. 1946

Vous devez être connecté pour accéder à cette fiche