Lycée > Bac général et technologique > Première > CHODERLOS DE LACLOS – LES LIAISONS DANGEREUSES – 1782

CHODERLOS DE LACLOS – LES LIAISONS DANGEREUSES – 1782

Lycée
Première

CHODERLOS DE LACLOS – LES LIAISONS DANGEREUSES – 1782

Phonologie

Annonce de plan linéaire;

(découpage en mouvements) Si Mme de Merteuil diffère des autres femmes (l. 1 à l. 5), c’est qu’elle s’est éduquée à la dissimulation (l. 6 à l. 18). Elle est ainsi devenue une femme dont les talents égalent ceux des hommes (l. 19 à l. 28) 

Première analyse: Elle méprise ces femmes.

1) Le texte débute par un paragraphe dans lequel la marquise affirme sa différence avec les autres femmes. Son mépris pour les femmes est marqué au travers de l’emploi péjoratif des déterminants « ces » ligne 1 et « autres » ligne 3 et également par deux questions rhétoriques aux lignes 1 et 2.

2) Ces éléments confèrent à la lettre un caractère oratoire : le vicomte, dont la prise en compte est concrétisée par le pronom « vous » et au-delà de ce destinataire, le lecteur, vont entendre le discours que Madame de Merteuil fait sur la différence entre elle et les autres femmes. Deuxième analyse Elle a

Vous devez être connecté pour accéder à cette fiche